CommentDepasserSaPeur.jpg

Comment dépasser sa peur de se lancer à son compte ?

Tu veux créer ton entreprise. Exercer une activité freelance, monétiser ton blog, créer ta boutique en ligne ou que sais-je encore. Bref, c’est décidé (ou presque), tu veux travailler à domicile et embrasser la liberté du travail indépendant. Tu as peut-être suivi ton conjoint à l’étranger, ton nouveau statut de maman te pousse à repenser tes priorités ou tout simplement : tu veux t’éclater dans ce que tu fais.

Seulement voilà… tu as la trouille ! La crainte de te lancer dans l’inconnu, la peur d’échouer, d’avoir un peu trop rêvé…

Entreprendre, c’est comme aller chez le coiffeur

Si si je te jure ! Tu as une idée en tête. Tu es armée de ta photo de Beyonce, Blake Lively ou d’une inconnue trouvée sur Google. Prise entre l’excitation de la nouveauté, l’appréhension du « est-ce que ça va m’aller » et l’angoisse du « et si c’est raté ? ».

Et je ne te parle même pas du moment où tu vas laver tes cheveux sans le brushing du coiffeur !

Et bien créer son activité c’est la même chose. Sauf qu’à l’inverse du salon de coiffure, tu ne vas pas t’en remettre à une inconnue pour la réussite ou non de ton projet. TU vas être aux commandes. Et je te le dis : tu peux le faire ! Alors voici quelques clés concrètes pour avancer avec sérénité vers ta nouvelle vie. #UnNouveauJobPourUneNouvelleVie #CristinaForever

Comment tordre le cou à tes craintes ?

Pour t’armer au mieux et te lancer le plus sereinement possible, il te faut de la préparation ! On ne peut pas partir à l’aventure à l’aveuglette ! Tu vas donc devoir procéder avec méthode.

Mener l’enquête

Renseignes-toi bien sur l’activité que tu veux exercer. Interroge des personnes qui font le métier que tu vises, intègre des groupes Facebook relatifs à ce travail, consulte des blogs. Bref, fais-toi un bel aperçu du paysage global pour sortir du fantasme.

Identifier tes compétences et tes lacunes

Une fois que tu y vois plus clair sur la réalité de ton projet, fais le point sur ton savoir-faire et tes axes d’amélioration. Je ne cesserai jamais de te le dire mais ne pas savoir n’a rien de grave ni d’irrémédiable. Tout s’apprend et à tout âge ! C’est simplement que tu vas devoir t’organiser en fonction et te former. En être consciente c’est déjà éviter une perte de temps et des déconvenues énormes !

Établir ton plan d’action

Une fois que tu sais ce que tu veux faire, que tu connais tes atouts et tes besoins, il est temps de savoir comment tu vas mettre en oeuvre ton projet. Élaborer ton plan pour suivre un fil clair et ne pas avoir le sentiment de perdre pied.

Se poser les questions qui fâchent 

On ne peut pas aborder cette peur de se lancer sans poser la question fatidique : « suis-je faite pour être entrepreneuse ? ». Il est important de pouvoir y répondre en son âme et conscience. Parce que travailler en indépendant comporte son joli lot de contraintes.

Nous ne parlons pas ici d’ouvrir un commerce avec toute une équipe plus ou moins joyeuse qui partagera tes jours et tes nuits (ou pas, coquine va !).

On parle d’un travail à la maison. Ce qui veut dire des journées sans collègues, une auto discipline et une organisation de fer. Des obligations légales à maîtriser, des courriers à gérer, une compta à suivre en permanence etc.

À lire aussi : 5 conseils pour être productive

Je ne dis pas ça pour t’effrayer, juste pour que tu en aies bien conscience. Bien sûr, en contrepartie tu agenceras ton temps à ta manière, tu seras dispo pour les sorties d’école, tu pourras faire une journée off si tu en as envie et retravailler à un autre moment. Bref, c’est ça le truc !

Quitter sa zone de confort

Jusque là, tu as baigné dans la douceur de la sécurité. Un salaire à date fixe ou un homme subvenant à tes besoins en te berçant dans le ronron quotidien. Et puis bim, voilà qu’il te vient cette idée un peu folle d’être aux commandes. Et là tu trépignes puis tu paniques. Je te rassure tout de suite : c’est normal !

L’inconnu est aussi excitant qu’angoissant. Personne n’est vraiment à l’aise avec le fait de ne pas savoir où il va. À part peut-être Bear Grylls (Man Versus Wild) et même lui des fois il pleure.

Accepter la légitimité de cette crainte est déjà un grand pas. Surtout que tu n’es probablement pas la seule à y faire face. Ton entourage aussi est désemparé.

« Elle nous fait un burn out la petite ! »

« Donc là, tu crois vraiment que tu peux payer les factures en travaillant dans la cuisine ? T’es pas folle hein ? »

Déjà, qu’on se le dise, les métiers du web, restent encore peu connus et mal compris. Quand tu dis ça, les gens pensent soit que tu vas te faire des petits revenus complémentaires (dénigrant), soit que tu glandes sur le canap en rêvant (ou en faisant des trucs douteux). Rien compris quoi. Bref, clairement il y a un petit travail de pédagogie à faire.

Accepter de prendre ses responsabilités

Entreprendre c’est aussi accepter d’être la seule maîtresse à bord.

Et ça, ça fout la trouille. Je t’en avais déjà parlé dans l’article « Non, ça n’ira pas mieux demain», mais se lancer dans une activité à son compte, ça veut dire ne plus dépendre de personne.

Chouette te dis tu ! Oui oui. Mais en même temps. Quand ça cafouille, quand ça ne se passe pas comme prévu, sur qui rejeter la faute ? Hum hum. « Mon chef c’est un connard ! ». Oui mais en l’occurrence le chef c’est toi là… Et tu te parles à toi même soit dit en passant… parce que tu bosses seule je te rappelle !

Bref, c’est tellement confortable que ce soit toujours la faute d’un autre, de penser qu’on n’a pas le choix. Alors oui, mettre un coup de pied là dedans c’est jouissif mais ça amène aussi son lot d’angoisses et c’est bien normal.

Savoir anticiper

Il faut préparer le terrain. Je l’ai déjà dit ? Et bah j’en remets une couche. Et cela suppose d’aborder un sujet de taille : l’argent. Je t’en ai déjà parlé dans le podcast sur le slow entrepreneuriat, mais ne pas agir dans l’urgence est primordial. Se lancer avec le stress parce qu’il te faut de l’argent au plus vite n’est vraiment pas le meilleur des plans !

Podcast : Slow entrepreneuriat : entreprendre mieux et moins vite

Parce qu’il y a une chose à ne pas perdre de vue, c’est que tu vas créer ta propre richesse. Et ça, c’est pas de la tarte ! Mais comme Rome ne s’est pas faite en un jour, il faut bien garder à l’esprit que tu risques toi aussi de devoir patienter un peu avant que les choses ne soient bien lancées.

C’est la raison pour laquelle tu dois anticiper !  Avoir assez d’économies pour voir venir ou continuer ton travail en parallèle, le temps que ton entreprise tourne vraiment. Allouer le budget nécessaire à l’acquisition des bons outils et des formations éventuelles. C’est essentiel.

Chercher des solutions

Enfin, je sais que tu vas te retrouver avec une foule de questions une fois que tu auras fait tout ça. Et que tu ne sauras pas quoi en faire !!! Alors je vais te le dire !

Note tout ! N’oublie rien.

Puis cherche des solutions. Par sur Google. Dans ta tête. Parce qu’en fait tu les as déjà en toi, la plupart du temps. Et si la réponse est « je ne sais pas faire ça, je vais devoir me former » bah c’est déjà une solution. Et si vraiment tu sais pas… ok… Google it !

Tourner le « je ne sais pas » en « comment » est la clé pour avancer. Je me répète pour celles qui sont abonnées au club privé mais vraiment, c’est tellement la base que je suis obligée de le redire ! J’ai d’ailleurs fait une vidéo il y a quelques temps pour t’aider à adopter un état d’esprit de winneuse ! C’est cadeau !

Pour conclure, n’oublie pas que tu as un but ! Et que même si ton entourage ne le comprend pas, toi, tu sais où tu vas. Et devines quoi ?  Pour garder confiance en toi et en ton projet, il n’y a qu’une chose à faire : agir. Il n’y a qu’en faisant que tu évolueras. Peut être que tu vas trébucher, tomber, te planter. Et alors ? Tu as le droit. Tu es plus forte que la plupart des gens. Pourquoi ? Parce que tu oses !

Tu regretteras bien moins d’avoir tenté que d’avoir gardé ce désir dans un coin de ta tête. Les désirs frustrés, il n’y a rien de plus néfaste ! Alors go ! Lance-toi ! Et si tu as besoin d’aide, je suis là ! Le club privé est fait pour ça. Rejoins-nous à la maison !



À lire aussi


Charlène

100 idées à la seconde, de la musique dans la tête, de la passion dans le sang. Expat, maman, multipot, web entrepreneuse je crois que la vie n'est faite que de nouvelles chances et je compte bien te le prouver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

64 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez