J’ai trop d’idĂ©es ! Comment faire le tri ?
j'ai trop d'idées

Date

Ton cerveau carbure Ă  mille Ă  l’heure ? Toujours 10 projets Ă  la fois ? Envie de lancer un coaching de groupe, d’assurer des confĂ©rences, de crĂ©er un podcast en mĂȘme temps qu’une prĂ©sence en live quotidienne sur 2 rĂ©seaux simultanĂ©s ? Ouais, je vois bien le dĂ©lire !

Nous sommes de nombreuses entrepreneuses Ă  connaĂźtre ça. Le trop plein d’idĂ©es. Ce sentiment d’ĂȘtre submergĂ©e, de ne pas disposer d’assez de temps pour tout accomplir et bim. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, on se retrouve finalement sous l’eau et presque Ă  l’arrĂȘt. Alors que les projets ne manquent pas !

Je compatis, je suis comme toi ! En tant que multipotentielles, nous sommes particuliĂšrement touchĂ©es par ce comportement quasi nĂ©vrotique. Heureusement, j’ai rĂ©uni pour toi, dans l’Ă©pisode du jour de Com’tu es, 3 conseils prĂ©cieux pour te permettre de gĂ©rer ce flot d’idĂ©es parfois ininterrompu qui t’amĂšne Ă  te disperser et finalement Ă , parfois, ne pas aller au bout des choses.

Vendre avec fluiditĂ© et communiquer avec aisance ?

Télécharge le workbook qui te détaille les 7 étapes à suivre pour libérer ta communication et vendre sans te dénaturer.

PrĂȘte Ă  zigouiller ton ennemi n°1 ? La dispersion ! C’est parti !

Conseil 1 : Commencer par mettre à plat tes idées

Ça peut paraĂźtre tout bĂȘte, mais selon moi, il faut d’abord sortir physiquement tes idĂ©es de ta tĂȘte. Et cela passe par le fait de tout Ă©crire, toutes les idĂ©es.

Qu’il s’agisse d’idĂ©es d’articles de blog, d’Ă©pisodes de podcast, vidĂ©o, ou des aspects plus stratĂ©giques (offre, prĂ©sence en ligne, etc.).

Je ne parlerai pas tout de suite des idĂ©es de posts mais je t’invite, si le sujet t’intĂ©resse Ă  aller lire l’article (ou Ă©couter l’Ă©pisode associĂ©) que j’ai rĂ©cemment fait sur le recyclage de contenu. Je pense que ça va t’Ă©clairer.

Faire un tri efficace des idées grùce à cette méthode toute simple

Je te le dis direct. On ne va pas parler de matrice d’Eisenhower et autres mĂ©thodes de priorisation, productivitĂ© and co. SincĂšrement ? Ça ne marche absolument pas avec moi et je ne pense pas ĂȘtre la seule !

Pourquoi ? Parce que pour moi tout est urgent ! (Rire dĂ©bile, dĂ©pitĂ© mais lucide). Connais-toi toi-mĂȘme comme disait ce bon vieux Socrate ! Les mĂ©thodes du genre ne m’aident absolument pas Ă  me raisonner, Ă  amĂ©liorer le bordel fumant qu’il y a dans mon cerveau ! Alors comment faire ? DÉ-COR-TIQUER.

L’exercice est simple. Prends ton idĂ©e et traite-lĂ  par tronçons.

Décortiquer pour mieux cerner son idée

Par exemple : je veux lancer une offre de formation sur le sujet « créer des synergies avec les huiles essentielles ».

Je vais dĂ©cortiquer bout par bout et m’interroger sur la faisabilitĂ©, l’Ă©chĂ©ance et la maniĂšre dont ça rĂ©sonne en moi.

« Je veux lancer une offre de formation ». Ok. Ai-je toutes les compĂ©tences, le matĂ©riel, la logistique ? Oui ? Si non que me manque-t-il pour y arriver ? À quelle Ă©chĂ©ance puis-je y parvenir ? Ce dĂ©lai me convient-t-il ? Et l’idĂ©e rĂ©sonne-t-elle fort en moi ? Me fait-elle vibrer ?

Si le dĂ©lai n’est pas satisfaisant, peut-ĂȘtre peux-tu raccourcir encore ? « Je veux lancer une offre ». Et auquel cas, la question du format peut se poser. Peut-ĂȘtre qu’un projet moins ambitieux comme un ebook par exemple, peut ĂȘtre la bonne solution ?

IntĂ©ressons-nous Ă  prĂ©sent au sujet « crĂ©er les synergies avec les huiles essentielles ». Est-ce le sujet que tu veux vraiment traiter ? Est-ce que ça te parle ? À nouveau as-tu toutes les armes en main pour en parler ? Combien de temps pour crĂ©er une offre de valeur et complĂšte ? Si l’Ă©chĂ©ance ne te convient pas, peut ĂȘtre peux-tu resserrer le thĂšme ?

Quand on commence à découper ses idées de la sorte, on y voit plus clair. Et ensuite il devient possible de se fixer des objectifs.

Conseil n°2 : Se fixer des objectifs et déterminer ce qui te permettra de les atteindre

La vĂ©ritĂ© sur les objectifs ? On ne peut pas en avoir 15 d’un coup ! Imagine que tu veuilles perdre du poids. Tu vas faire quoi ? Te remettre au sport et mieux manger essentiellement. Il est alors possible que tu rĂ©duises un peu les sources de tentation, le temps d’atteindre le poids que tu souhaites avoir. Peut-ĂȘtre un peu moins de restos, ne pas acheter de binouses parce que c’est bof pour tes abdos, etc. Et bien il en va de mĂȘme pour tes idĂ©es. Il y a celle que tu dĂ©sires vraiment voir se rĂ©aliser et il y a tous les petits donuts qui lui tournent autour et vont la vampiriser !

Pour ma part, je me fixe des objectifs par trimestre. J’aime ce cycle car il permet de bien dĂ©velopper une idĂ©e, d’avoir le temps d’installer des actions, sans qu’il ne faille attendre des annĂ©es avant de voir un rĂ©sultat.

Pour arbitrer au milieu de ton trop plein d’idĂ©es, il faut rester sur du moyen court terme, surtout pour tes idĂ©es de contenus. Le but est de dĂ©terminer les sujets qui sont le plus en rapport avec ton objectif et de les dĂ©cliner. D’oĂč l’intĂ©rĂȘt d’Eco-Contenu, le planificateur automatique de contenus recyclĂ©s que j’ai crĂ©Ă© pour toi.

Il est construit sur 8 semaines. Cela te donne 2 mois d’avance puis te permet de planifier d’autres contenus sur la fin du trimestre, selon l’objectif que tu t’es fixĂ©.

Découvrir Eco-Contenu, le planificateur automatique de contenus recyclés

Depuis que j’utilise cet outil, mes contenus sont devenus encore plus pertinents et mon message encore plus identifiable. Ce qui gĂ©nĂšre, plus de rĂ©gularitĂ©, plus de demandes pour travailler avec moi et clairement plus d’interactions sur mon contenu, tout particuliĂšrement sur les rĂ©seaux sociaux.

La question magique : Est-ce que ça sert mon objectif ?

Question clairement trop souvent oubliĂ©e ! Et pourtant, c’est la base. Est-ce que, si j’investis un nouveau canal de communication, cela va m’apporter de la visibilitĂ©, est-ce que ça sert mon objectif de vie de vente, etc.

J’ai connu ce problĂšme il y a un an. J’avais trĂšs envie de crĂ©er un nouveau podcast qui serait une sorte d’Ă©mission de radio. Ça s’appellait #NoFilter et toutes les semaines je recevais 2 entrepreneuses ou entrepreneurs pour parler d’une thĂ©matique prĂ©cise de la vie d’entrepreneur. C’Ă©tait hyper fun Ă  enregistrer, j’ai adorĂ© et le format Ă©tait top, vraiment. MAIS, par contre, ça ne servait absolument pas mon entreprise. Je finissais mĂȘme pas m’effacer derriĂšre mes invitĂ©es.

Car aprĂšs l’Ă©pisode, je n’avais aucun moyen de vraiment montrer mon savoir faire ou de le convertir en autre chose. Qui plus est c’Ă©tait affreusement chronophage car les enregistrements duraient en moyenne 2h, il fallait faire beaucoup de montage, prĂ©parer les interviews, etc.

Tout ça pour dire que parfois une idĂ©e est sĂ©duisante. On peut mĂȘme avoir beaucoup de plaisir Ă  l’accomplir mais malgrĂ© tout elle dessert notre objectif. Et je suis convaincue qu’il est possible d’allier plaisir et actions efficaces.

Conseil n°3 : Chercher à simplifier au maximum

Pour dĂ©gager du temps et rester crĂ©ative, il est essentiel de simplifier les choses au maximum. Lorsque l’on est assommĂ©e par les idĂ©es, de maniĂšre quasi nĂ©vrotique, on vit avec une tĂȘte pleine de « et si ». Pleine de possibles. Mais nul n’a le don d’ubiquitĂ© et on ne peut pas vivre dans plusieurs scĂ©narios simultanĂ©ment. Le « et si » est un poison. Cela tue toute crĂ©ativitĂ© et l’on se retrouve juste pleine de questions, de doutes, et de remords.

Mais simplifier, ça veut dire quoi ? Il s’agit de mettre Ă  plat ses idĂ©es comme nous l’avons dit prĂ©cĂ©demment mais pas que ! Les process aussi !

La question est de savoir comment gagner du temps, comment optimiser ses actions, automatisation, etc. LĂ  encore, le recyclage de contenu est un vrai bienfait !

Voici quelques questions que tu peux te poser :

  • Actuellement, je trouve mes clients de telle maniĂšre. Est-ce que je peux faire plus simple ?
  • Est-ce que je peux simplifier mes offres ?
  • Est-ce que je peux vendre de maniĂšre plus fluide et si oui comment ?
  • Quels rĂ©sultats m’apportent telle ou telle action ? Est-ce que le temps ou l’argent investi en vaut la peine ?

Conseil bonus : Écrire

Je trouve qu’il y a un vrai bienfait dans l’Ă©criture. Quand je suis envahie d’idĂ©es, j’ai pour habitude de d’abord tout mettre Ă  plat sur un carnet. L’action physique d’Ă©crire fait du bien je trouve. Une fois que cela est fait, je crĂ©e un tableau Trello pour mon projet du trimestre, si cela a du sens (c’est plus pertinent pour une nouvelle offre je trouve).

J’ai Ă©galement toujours un tableau pour mon contenu pillier (si tu ne sais pas de quoi je parle, tu peux lire/Ă©couter l’Ă©pisode sur le recyclage de contenus).

Et une fois que mon contenu pilier est dĂ©terminĂ©, je me sers d’Eco-contenu pour recycler et planifier. Ça m’enlĂšve du poids car je ne pense pas en permanence Ă  ce que je fois crĂ©er.

Pour la stratĂ©gie, je me fixe un objectif par trimestre et je m’y tiens. Si ça ne sert pas mon objectif, j’oublie. Et si finalement j’ai un peu de temps pour le faire, je considĂšre ça comme du bonus !

J’espĂšre que tous ces conseils t’aideront mon petit scarabĂ©e ! Si cela t’a plu, n’hĂ©site pas Ă  partager cet article ou l’Ă©pisode de podcast et Ă  laisser un commentaire et 5 Ă©toiles sur Apple Podcast. Tu n’as pas besoin d’un compte Apple pour commenter 🙂

À lire Ă©galement :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi
articles