Hypersensible et entrepreneur : comment gérer?
Hypersensible et entrepreneur : comment gérer ?

Date

Être hypersensible et entrepreneur, est-ce que c’est compatible ? Et bien si je suis là pour t’en parler, c’est que la réponse est oui ! Mais attention mon petit scarabée, cela ne veut pas dire que ça soit facile ! En effet, être chef de sa propre entreprise quand on est sensible aux critiques, émotif et très connecté aux émotions des autres, ce n’est pas de tout repos ! Alors comment faire pour ne pas se laisser ronger par sa sensibilité et restée épanouie, maîtresse de ses décisions et heureuse dans l’entrepreneuriat ? Je te livre mes astuces et réflexions aujourd’hui. Parce qu’hypersensible et entrepreneur ne sont pas des mots qui s’opposent, bien au contraire !

Composer avec son hypersensibilité

En tant qu’hypersensible, que tu aies connaissance de ta particularité depuis longtemps ou pas, tu as forcément entendu des phrase du genre  :

  • « Tu es trop sensible »
  • « Tu dois t’endurcir »
  • « Ne prends pas les choses tant à coeur »
  • « Il faut que tu te renforces sinon tu ne vas pas t’en sortir ! »

Et avouons-le, ce genre de discours donne encore plus le sentiment d’être incompris. Pour peu que tu sois un peu zèbre (à savoir haut potentiel) sur les bords, tu vas carrément le vivre comme l’injustice du siècle !

Vendre avec fluidité et communiquer avec aisance ?

Télécharge le workbook qui te détaille les 7 étapes à suivre pour libérer ta communication et vendre sans te dénaturer.

Bref, non, tu ne vas pas faire disparaître ta grande sensibilité d’un claquement de doigt ! Alors autant apprendre dès à présent à composer avec.

Concrètement, ça veut dire quoi ? Cela signifie laisser une vraie place à l’affectif et à aux émotions, sans chercher à tout contrôler.

Les manifestations de l’hypersensibilité

L’hypersensibilité émotionnelle peut prendre des formes très variées :

  • Sensibilité auditive et/ou visuelle
  • Hyper empathie
  • Compassion (parfois excessive)
  • Intuition exacerbée
  • Fragilité soudaine
  • Anxiété
  • Sentiment d’être assailli et de crouler subitement sous un trop plein émotionnel

Bref, l’hyper sensibilité porte bien son nom et n’est pas de tout repos au quotidien car elle donne parfois l’impression d’être en décalage avec les gens qui nous entourent.

Je ne t’apprendrai pas grand chose si je te dis que créer son entreprise est très prenant et peu vite être anxiogène. Cela ajouté au fait que tu vas rencontrer des personnes qui vont te toucher, dont tu vas te sentir responsable, bref, oui, ta sensibilité va être mise à épreuve.

Et pour ne rien gâcher, tu vas te retrouvée confrontés aux grands classique de tout entrepreneur : le syndrome de l’imposteur !

Mon conseil

Si tu te sens submergée, apeurée, dépassée, ou même nulle. Peu importe l’émotion qui l’emporte : laisse-la s’exprimer pleinement. Ne cherche pas à la faire taire. Va au bout de l’idée, quitte à perdre plusieurs jours de travail. Tu ne pourras pas la mettre de côté de toute façon.

Se préserver quand on est une entrepreneure hypersensible

Le problème avec le milieu de l’entrepreneuriat en ligne, c’est qu’il expose énormément. Et même si hypersensibilité ne rime pas nécessairement avec introversion, il faut bien dire que notre sensibilité exacerbée a tendance à nous faire prendre tout pour nous.

Donc, si tu n’obtiens pas beaucoup de likes ou de réponses à un post par exemple, tu vas vite avoir l’impression que c’est contre toi. Puis qu’en fait, tout le monde s’en fiche de toi, suivi par « personne ne m’aime » pour conclure sur un « tout le monde est meilleur que moi ». Voilà voilà !

À lire également : Syndrome de l’imposteur : 5 bénéfices que tu ignores

C’est d’ailleurs la même chose pour tes abonnés par mail. Encore aujourd’hui, alors que j’ai à présent une grande liste d’abonnées, des clientes fidèles et bien plus confiance en moi, mon coeur se serre quand j’envoie un mail et que des gens se désabonnent.

Je ne me dis pas « on s’en fiche ». Ou je ne pense pas une seconde que ces personnes n’ont peut-être plus de projet entrepreneurial, ou juste que ma manière d’aborder les choses ne leur plait pas. Non je pense qu’elles me jugent, ont pesté derrière leur ordi en disant « oh elle m’agace et en plus c’est nulle » ! Bref, je me fais mon film !

Plus encore que les entrepreneurs « classiques » (sans jugement de valeur hein, c’est juste que je ne sais pas comme dire ça !), l’entrepreneur hypersensible va avoir beaucoup de mal à faire la part des choses entre ce qui tient du travail et ce qui tient du personnel. Pire, son empathie, son implication, sa créativité son telles que pour lui, tout ce qu’il fait émane de lui et doit le représenter à 100%. Il faut donc que ça soit apprécié, sous peine de se sentir rejeté, jugé, incompris.

Alors comment faire pour se préserver quand on est entrepreneur et hypersensible ?

Faire des pauses régulièrement

Le sentiment de trop plein, dû à la surcharge émotionnelle et mentale, fait que l’on devient complètement déglingo si on ne fait pas des breaks. C’est absolument vrai dans l’entrepreneuriat en général, mais à plus forte raison pour les êtres empathiques et les personnes hypersensibles. Pour ma part, je me retrouve presque chaque trimestre a faire un break, parfois de plusieurs semaines, pour me ressourcer, redescendre en pression, arrêter de me focaliser sur ce qui me blesse, et soulager mon trouble anxieux.

Faire des pauses ça veut dire :

  • Prendre régulièrement du recul avec les réseaux sociaux (parce que c’est là que la bât blesse bien souvent)
  • Quitter et s’éloigner de tout ce qui devient toxique pour soi (comptes qui nous font nous comparer, newsletters de concurrents,  projets qui nous mettent en situation de fragilité, etc.)

Avancer avec des oeillères

Si je pense que c’est valable de manière général dans l’entrepreneuriat, c’est encore plus important pour les hypersensibles.  Avancer avec des oeillères, ça veut dire s’éloigner le plus possible de tous ceux qui font la même chose que nous. Cela permet de ne pas passer son temps à se comparer aux autres, à avoir le sentiment qu’on ne sera pas à la hauteur ou PIRE : à s’auto-censurer en se disant « mince, on dit la même chose, je vais pas dire ça alors qu’il ou elle le dit aussi ! ».

Oui enfin, s’il fallait toujours réinventer la poudre… on serait pas rendu les enfants !

À lire également : Des moules et des cocottes (ou pourquoi il faut arrêter de chercher à se démarquer)

Est-ce que l’hypersensibilité est un handicap quand on entreprend ?

Je suis convaincue que non ! Alors certes, ça fragilise par moment et ça rend le chemin probablement plus difficile que pour d’autres.

À plus forte raison quand cette hypersensibilité (et c’est bien souvent le cas), s’accompagne d’un profil haut potentiel ou multipotentiel, caractérisé par une pensée en arborescence. Parce qu’en plus de tout vivre et ressentir à 1000%, notre cerveau bouillonne, les idées fusent et il est très difficile de se canaliser.

À lire également : 9 signes qui prouvent que tu es multipotentielle

Mais c’est justement ça aussi la force d’une personne hypersensible et entrepreneur !

  • Une créativité sans limite
  • Une intuition extraordinaire
  • Une empathie absolument essentielle pour connecter avec son audience
  • Une grande application chaque contenu, offre, prestation

Alors finalement, en quoi cette sensibilité exacerbée pourrait être handicapante ?

Essentiellement pour la constance de ton activité. Parce que tu auras probablement plus de mal à être régulière. Parce que tes pauses feront que par moment, tu vas disparaître des radars.

Ça va un peu fâcher les réseaux sociaux, mais crois-moi, ça ne vaut pas le coup de s’en priver pour autant. Quant à ton audience, ton public le plus important, elle peut le comprendre si tu lui expliques clairement.

Je suis pour une communication 100% honnête et décomplexée avec son audience.

C’est ce que je fais depuis le début de mon activité et jamais je n’ai reçu de reproches pour mes moments de moins bien, bien au contraire.

Tant que tu gardes ton coeur comme fil rouge, tant que tu te rappelles que tu comptes autant que l’entreprise que tu crées, alors ton hypersensibilité ne pourra qu’être un atout pour toi.

Pour finir

En conclusion, je dirais simplement ceci : être entrepreneur et hypersensible est juste une affaire de connaissance de soi et d’équilibre. Il faut apprendre à se préserver et à respecter sa nature émotive.

Il arrive parfois qu’il faille dépasser certaines limites pour se rendre compte qu’il faut faire un pas de côté et souffler. Mais l’entrepreneuriat reste à mes yeux une opportunité extraordinaire pour les zèbres de tous genres. Car il permet de se créer un cadre sécurisant, créatif et tellement vaste. Une source intarissable d’inspiration, de stimulation et d’idées à développer !

À lire également :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hej !

Ils disent comme ça chez Ikea. Fouillis dans ma tête? C’est pas ma faute, je suis née comme ça.

Blogueuse récidiviste, ex-expat soulagée d’être rentrée, maman bien fatiguée, entrepreneuse débordée, fille qui voudrait aller shopper.

Bref. Je suis surtout là pour t’aider à développer ta visibilité. Comment ? En t’apportant mon expertise en marketing digital et en création de contenus.

Pour trouver plus de clients (sans prospecter !), être plus visible, en restant toi-même à 100% ! Il est temps de dire tout haut ce que tu murmures tout bas !

Charlène

Tu aimeras aussi

On se suit ?

Télécharge tes ressources offertes

Décuple ta visibilité

Grâce aux conseils et secrets que je te livre dans mes ebooks offerts

Tu aimeras aussi ces
articles