comment réussir son business en ligne ?

Business en ligne : pourquoi ça ne marche pas pour toi ?

Tu viens de créer un business en ligne. Peut-être qu’il est le prolongement d’une entreprise physique, peut-être qu’il est 100% digital. Pour autant, les faits sont là : ça ne décolle pas. Bon attention ! Il faut savoir séparer les fantasmes de la réalité. Que ton trafic ne crève pas le plafond après 15 jours d’existence c’est normal hein. Ok ? C’est pas parce qu’un mec en hélico aux Caraïbes, t’a dit dans une publicité Facebook, qu’il était devenu millionaire en une semaine que c’est vrai. C’est le problème du mojito en bord de plage. Ça monte vite à la tête. Oui ? Je préfère qu’on parte sur les bonnes bases.

Tu fais « tout ce qu’il faut » mais…

Donc, peu importe. Voilà le soucis. Tu publies régulièrement, à la hauteur de tes moyens. Soyons honnêtes : être entrepreneuse c’est pire que Wonder Woman. Déjà la meuf vole. Ce qui n’est pas ton cas. Attend ! Si je volais, je perdrais beaucoup moins de temps en voiture à aller chercher mes enfants à droite à gauche. Bim ! 1 heure par jour en plus pour mon business. Bref.

Donc, tu écris des articles et ça te prend un temps fou. Parfois l’écriture ce n’est pas ton truc, des fois si, mais tu te prends tellement la tête à peaufiner, savoir si ça sera intéressant, que tu es comme paralysée. Tu partages sur les réseaux et puis pschittttt. Comme un ballon qui se dégonfle. Peu de retours. De commentaires. Voire, ô drame ! Personne ne télécharge ton bonus. Mais pourquoi ??? (Je suis à deux doigts de ressortir une vidéo de Moundir dans Koh Lanta, mais ça ne ferait pas avancer notre histoire).

C’est extrêmement frustrant n’est-ce pas ? Tout cet investissement pour… rien ou presque. Et cette affreuse pression qui pèse sur toi : « mais si ça ne marche pas, que vais-je devenir ? »

Alors, creusons la question. Pourquoi ton business en ligne ne décolle pas ?

Tu ne sais pas par quel bout prendre les choses

On ne va pas se mentir, le web c’est une sacrée jungle ! Quand tu commences à te pencher sur l’épineux cas du webmarketing, ça devient la foire d’empoigne (ouh la mamie ! On l’avait pas vue venir cette expression !).

Apprends à écrire des mails captivants !

Une leçon par jour. Pendant 7 jours. Pour passionner tes abonnés sans te dénaturer et fluidifier tes ventes.

Bref, tout le monde y va de sa méthodologie, des x trucs à faire absolument pour te faire connaître, de la méthode en 6 semaines pour propulser ton CA et ne plus bosser les 2 prochaines années. Soyons sérieux ! J’ai l’impression de voir DiCaprio dans Les loups de Wall Street !

Je leur vendais de la merde, la façon dont je voyais les choses c’est que leur argent était mieux dans mes poches. Je savais mieux le dépenser…

Mépris total

Si la méthode miracle existait, ça se saurait. Et pourquoi ça ne marche pas à ton avis ? Bah parce qu’il n’y a pas deux business pareils. Comme il n’y a pas deux être humains à l’identique. Même les âmes soeurs diffèrent en certains points.

Et le plus triste dans tout ça, c’est que toi-même tu n’y crois pas. Parce qu’un tunnel de vente ça t’oppresse et c’est bien normal. Que l’achalandage ça te fait flipper. Tu as l’impression que ça n’est pas toi, pas comme ça. Bref, tu te sens comme un gars déguisé en homme sandwich qui voudrait aller se planquer dans un coin. (Tu as l’image, on est bon ?).

Du coup, tu ne t’écoutes pas. Tu fais taire la voix qui te dit que ça ne te ressemble pas, sous couvert du « il faut » parce que tout le monde a dit que c’était comme ça et pas autrement. Et cette confrontation permanente te bloque complètement et te fais douter tout le temps.

Tu confonds authenticité et naturel

J’ai eu un peu de mal à trouver le bon mot pour ce titre. Parce que l’idée est simple, mais complexe à exprimer. Voilà le topo : tu veux être simple, authentique, toi-même. C’est à dire que tu n’as pas envie d’aller utiliser des techniques fourbes, de manipuler l’esprit de tes lecteurs ou clients potentiels pour les amener à acheter. Cf. DiCaprio plus haut. On se reçoit 5/5. Je ne peux pas non plus, je n’en tirerais ni plaisir, ni joie, ni mérite.

Toi comme moi, on veut aider véritablement les gens. Leur apporter quelque chose qui les élève et les rende meilleurs et plus heureux. Ce qui, généralement, fait de nous des êtres plutôt sensibles et introvertis, qui n’aiment pas l’idée de se mettre en avant (retour sur l’homme sandwich sur lequel tous les regards se tournent).

Mais en fait, il y a deux choses à distinguer. Parce qu’ici, tu es entrain de monter une entreprise. Et pour qu’elle tourne, tu as besoin de clients. Ces clients, il n’y a pas à tortiller, ils ne vont pas apparaître comme par magie. D’une façon ou d’une autre, tu vas devoir les amener à toi. Une boulangerie met une devanture, une vitrine, tu vois. Elle fait même en sorte que l’odeur du bon pain au chocolat s’échappe pour que tu aies envie de franchir la porte.

À lire également : Comment trouver des clients (vraiment intéressés ?)

C’est un peu pareil pour toi. Tu as besoin de te rendre visible et de communiquer. Avoir une stratégie ce n’est pas mal. C’est juste nécessaire. Je ne te dis pas que ça ne va pas te faire sortir de ta zone de confort. Mais ça, c’est la vie d’entrepreneur. Si tu savais comme j’étais morte de trouille quand j’envoyais mes premiers mails ou lors de mes premiers lancements. Pareil pour mes premiers appels avec des clients.

« Pourquoi vous êtes la meilleure ?

-EUHHHHHHHHHHHHHH ! »

Comment changer son point de vue ?

Alors je vais te dire quelque chose de simple, qu’une amie coach m’a aidé à comprendre. La vente est un échange de valeurs. Tu possèdes un savoir faire, un don, dont tes clients potentiels ont besoin. Et c’est triste de les priver de ton savoir par peur d’en parler et de l’assumer.

Je répète souvent cet exemple, mais je le trouve parlant. Quand tu as super mal au dos et que tu vas chez l’osteo, tu n’es pas reconnaissante qu’il t’ai soulagée ? Est-ce que ça te viendrait à l’idée de dire « non mais il est gonflé lui ! Il veut que je le paye ! ». Non. Parce que tu sais que c’est normal. Si tu ne le payes pas, il met la clé sous la porte et ton dos est fichu.

 

Comme je te l’explique dans la formation offerte « 7 jours pour des mails captivants« , la vente c’est comme une histoire d’amour. Ton prospect a besoin d’apprendre à te connaître pour fondre pour toi. Et il ne peut le faire qu’à force de te lire, de savoir ce que tu fais et comment. Si tu n’as pas encore commencé le cours, je t’invite à t’inscrire dès maintenant. C’est gratuit et dans une semaine, tu écriras déjà de meilleurs mails 🙂

Tu te concentres sur tes blocages et tu oublies ceux de ton audience

Ça t’est déjà arrivé de raconter tes malheurs, problèmes de coeur, de vie à ta meilleure pote/soeur/mère et que sa réponse soit : « ouais c’est comme moi j’en peux plus bla bla bla ». T’as pas envie d’hurler franchement ? De dire : « mais je te parle de moi lààààààààààà » #Vécu

Et bien ton audience est pareille. Elle t’aime bien. Elle a besoin de t’aimer, vraiment. Mais pour voir à travers toi un monde meilleur. Un idéal à atteindre. C’est d’ailleurs ce que je t’expliquais la semaine dernière dans l’article « 5 façons de faire fuir tes lecteurs« .

Tout le coeur de ton travail de communication est là. Tu dois te concentrer sur ton audience, sur chaque mot qu’elle exprime pour faire péter les barrières et créer l’interaction tant attendue.

Or ! Quand tu bloques en te demandant si tu n’en fais pas trop, si ce que tu dis est assez intéressant etc. tu restes concentrée sur toi et tes propres blocages. Et du coup, tu ne peux pas aller agir sur ceux de tes lecteurs. Pourtant, jusqu’à preuve du contraire, c’est ton client « idéal » qui va acheter tes produits / coachings / services / prestas, etc.

Tu ne te rends pas assez visible

Nous conviendrons tous ici (toi, moi et les 10 autres personnes dans ma tête), que c’est la conséquence logique de tout les points évoqués précédemment.

Non mais je comprends. Parce qu’on te dit que tu dois parler de toi, mais pas trop, mais quand même un peu. Du coup WHAT ? On fait comment ?!

 

Saches que c’est typiquement le genre de choses que je t’explique dans la formation offerte pour écrire des mails plus percutants et captivants. Bref !

Soyons claires : tu as besoin de partager ton expérience ou au moins de trouver des histoires qui vont illustrer ton propos et parler à tes lecteurs. Tout le monde aime les histoires. Pourquoi des gens s’abonnent à Netflix par millier ? Pourquoi des centaines de personnes se retrouvent dans un café bondé pour mater le dernier épisode de Game of Thrones ? Oui. Pour la force de vivre une histoire qui va nous transporter et nous réunir. C’est tout le principe du storytelling.

À lire également : Storytelling : 3 exercices pour apprendre à parler de soi

De bonnes histoires, c’est la base d’un partage sincère, qui va te rendre identifiable. Oui ça demande de sortir de sa coquille et de se rendre plus visible. Mais tu verras que plus tu le feras et plus ça deviendra simple. Quand je vois mes petites protégées s’essayer de plus en plus au storytelling, se creuser la cervelle pour trouver de bonnes histoires, etc. je vois à quel point ça devient plus simple pour elles. Et ça ne les a pas transformées en monstre du webmarketing !

Le mot de la fin

Voilà quelques pistes qui, je l’espère, vont te permettre de réfléchir sur ton propre positionnement. Ce que je vais dire ne va peut-être pas te réconforter mais, il n’y a pas de miracle. Tu ne peux pas juste être toi et attendre.

Je vais reprendre mon analogie préférée : les histoires d’amour. Même quand tu es très timide ou introvertie, arrive toujours un moment où tu te débrouilles pour être AU MOINS dans le champ de vision de l’homme qui te plaît. Si tu restes cachée, en toute logique, il ne te verra jamais. C’est pareil pour ton entreprise. Cela ne veut pas dire que c’est faussé, tu es juste actrice de la situation. Tu n’es pas obligée de te mettre à danser comme Shakira si ton truc c’est le point de croix. Tu te rends juste un peu plus visible, avec ton tambour, ta ficelle et ta petite broderie (oh god cette image est pourrie ! #SoSexy).

Tu as le pouvoir de faire changer les choses et je te promets qu’il est possible de garder l’humain et le coeur au centre de tout, même dans la vente. Avec ta plume. Être démoralisée et frustrée de ne pas avoir les interactions attendues n’est pas une fatalité. Tu verras dans mon cours offert que tu peux même te mettre à recevoir des dizaines de message de remerciements pour tout ce que tu écris… Je te montre comment faire. On s’y met ?

À lire également :

Charlène

100 idées à la seconde, de la musique dans la tête, de la passion dans le sang. Expat, maman, multipot, web entrepreneuse je crois que la vie n'est faite que de nouvelles chances et je compte bien te le prouver !

4 Commentaires

  1. J’aime beaucoup ton article et la façon de présenter les choses ! C’est top ❤
    J’en suis encore dans la peur de me montrer, mais beaucoup moins, et je suis encore étonnée de recevoir des retours positifs sur ce que je fais 😅😉. Comme quoi tu as raison, je suis encore un peu trop bloquée sur mes propres blocages plutôt que sur ce de mon audience. Mais j’ai prévu d’y remédier doucement ! 😄
    Merci de montrer qu’on peut rester soi-même tout en vendant (et merci pour l’extrait vidéo, je ne connaissais pas ce film, ça m’a fait rire 😉)

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire Sarah ! C’est génial que tu aies pu recevoir des retours sur ton travail ! C’est tellement motivant ! Je suis heureuse que le message te parle et qu’il te motive à avancer sur le chemin de l’authenticité. Nous ne sommes pas des causes perdues haha ! 🙂

  2. Il faut oser aller au devant, se montrer tout juste le nécessaire et comprendre qu’il s’agit d’un échange gagnant gagnant entre le prospect et soi mais je suis hyper timide, tu m’a convaincue, banco pour la formation!

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ! C’est exactement ça, un échange de valeur qui place un client et un prestataire de service sur un pied d’égalité 🙂 Je te comprends, moi même j’ai dû me faire violence au départ pour oser proposer des services et produits à la vente. Mais je réalise chaque jour qu’il ne fallait pas craindre. Quand on fait les choses avec coeur, tout se fait bien plus naturellement qu’on ne l’imagine 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

130 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez