5 façons de faire fuir tes lecteurs

Tu cherches à faire grossir ta liste d’abonnés. Comme tout le monde tu as lu que la stratégie de contenu était essentielle pour trouver des clients et améliorer tes ventes. Moi-même je t’en parlais il y a peu dans cet article intitulé « Comment trouver des clients vraiment intéressés ».

Bon super ! Tu as fait un pas. Oui mais voilà, c’est pas le tout d’avoir amené les bonnes personnes sur ton blog ou même d’avoir récupéré leur mail. Maintenant, il va falloir les garder. Et les scotcher sur place même ! Si tu ne veux pas les voir partir plus vite qu’une nana de la mairie à 15h58 (« Désolé c’est fermééééééé !), j’ai quelques conseils pour toi ! Voici comment faire partir un client potentiel à coup sûr !

1. Tu te prends pour Wikipedia

Ce que je veux dire par là, c’est que tu ne cherches pas assez à apporter ta touche personnelle. Et tu sais qu’ici, on est exactement là pour faire ça au contraire !

Si un gars veut savoir quels sont les symptômes de la dépression, je te promets, il n’a pas besoin de toi. La part du gâteau est déjà partagée entre des sites bien plus gros que le tien. Par contre si tu commences à le faire cheminer en lui montrant des pistes de guérison, en apportant ton point de vue, ta propre expérience ou celles d’autres personnes que tu as pu côtoyer, cela devient soudain beaucoup plus unique, authentique et personnel.

À lire également : Storytelling : 3 exercices pour apprendre à parler de soi

Tu as besoin d’amener un éclairage différent sur les choses, pour captiver l’auditoire et l’amener à mieux s’identifier.

Transforme tes abonnés en clients !

Une leçon par jour. Pendant 7 jours. Pour passionner tes abonnés sans te dénaturer et fluidifier tes ventes.

2. Tu écris tous les 4 matins

Qu’il s’agisse de ton blog ou de ton mailing, je le dis et je le répète : tu dois être régulière. Et je ne te parle pas ici d’algorithmes, de SEO bref de robots, non. Je parle des êtres humains qui sont derrière leur écran et qui découvrent ton travail ou qui ont décidé de te laisser leur mail.

Ces personnes sont en attente. Elles ont besoin de ton aide. Et si tu n’es pas régulière, elles iront la chercher ailleurs, tout simplement. Qui plus est, plus elles auront l’habitude de te voir, de te lire, plus elles seront enclins à te faire confiance pour travailler avec toi, acheter tes produits, formations etc.

Donc je t’en prie, sois constante, je sais que c’est exigent mais c’est essentiel.

3. Tu as peur d’en faire trop

Tu ne sais pas si tu dois parler de toi, de ce que tu fais, tu as peur de déranger. Et là je parle surtout des mails. Mais ma fille ! Ce n’est pas avec un mail de promo toutes les 6 semaines que tu vas trouver des clients. C’est comme une histoire d’amour, ça demande du temps, d’apprendre à se connaître.

Il n’y a qu’à ce prix que l’on peut vraiment créer un lien. Tes lecteurs ne savent pas qui tu es. Ils ont besoin de t’éprouver pour savoir si vous êtes faits pour cheminer ensemble et c’est normal. Mais s’ils ne savent pas que tu existes et ce que tu fais, comment peuvent-ils avancer ?

Alors s’il te plaît, arrête d’avoir peur de communiquer, tout simplement ! Ils t’ont choisie. Personne ne les a forcé à te lire. Personne ne les a contraints de laisser leur mail. S’ils l’ont fait c’est que quelque chose les a interpellé. Et ce n’est pas uniquement ton super aimant à client !

À lire également : Pourquoi personne ne s’inscrit à ta newsletter ?

C’est que le sujet, tes mots, ton point de vue, leur parle. Et si tes mails n’entraînent pas d’interaction. Si tes rendez-vous, ventes, coachings ne décollent pas, c’est probablement que tu n’exploites pas bien ce formidable outil qu’est le mailing. Mais ce n’est pas une fatalité, j’ai préparé pour toi 7 leçons, en 7 jours, pour apprendre à écrire des mails captivants. Tu peux y accéder gratuitement ici !

4. Tu ne parles que de toi

Storytelling ne veut pas dire 3615 ma vie ! N’oublie pas qu’il n’y a qu’une chose qui intéresse vraiment tes lecteurs : c’est eux-mêmes. Ils veulent voir, à travers toi, que eux aussi peuvent devenir des meilleures versions d’eux-même. Tricky ? Pas tant que ça !

Pourquoi tu es fan de Beyonce (ou d’une autre) ? Pourquoi tu admires telle ou telle personnalité ? Parce qu’elle porte en elle un idéal que tu souhaites atteindre. La nana badass qui chante comme une déesse, tout en étant canon et en donnant de son temps pour la planète et les enfants… Avoue quoi ! Ou ta mère, ta boulangère, je sais pas. Peu importe. Là où il y a intérêt , il y a projection.

Mais ça ne veut pas dire pour autant qu’il te suffit de raconter ta vie. Ce qui intéresse ton lecteur c’est le process. Comment tu as fait pour partir de sa situation et arriver à la tienne. Et c’est en parlant de ses problèmes, émotions, histoires que tu vas arriver ici.

5. Tu ne crois pas en toi

Ahhhhh ! Le meilleur pour la fin ! Parce que bon, tout ça c’est bien beau. Mais si tu ne crois pas en ce que tu fais. Si toi-même tu n’es pas convaincue que tu peux réussir, que tu peux vraiment apporter de la valeur, alors crois-moi personne ne le fera pour toi !

It’s a cruel world ! On reflète ce que l’on perçoit de nousmême. Le choix de tes mots ou ta non différenciation ne sont pas des bons indicateurs pour un lecteur, qui avouons-le, ne sait plus où donner de la tête.

Alors commence par faire ce travail d’hacker ton esprit pour le positionner sur le bon mood. Rappelle toi que ce que tu fais a de la valeur, que ton contenu vaut quelque chose et qu’il est utile. Tes lecteurs ont besoin de toi et pas l’inverse !

J’espère que cela t’aidera à aborder tes contenus d’une autre manière. Si tu veux aller plus loin, n’hésite pas à rejoindre le cours offert. Tu vas apprendre à écrire des mails plus captivants et comprendre comment ta newsletter peut t’aider à créer du lien avec ton audience et fluidifier tes ventes.

À lire également :

Charlène

100 idées à la seconde, de la musique dans la tête, de la passion dans le sang. Expat, maman, multipot, web entrepreneuse je crois que la vie n'est faite que de nouvelles chances et je compte bien te le prouver !

10 Commentaires

  1. Bonjour Charlène,
    Absolument d’accord. Il s’agit de trouver le juste équilibre dans son contenu : parler juste ce qu’il faut de soi, des autres, de ce qu’on sait… et rester soi-même, authentique 🙂 Merci pour ces rappels

    1. Hello Valentine ! Merci beaucoup pour ton commentaire ! Tu as tout à fait raison. Et malheureusement on perd parfois le fil entre ce qu’on lit, ce qu’on pense être bon, la multitude de choses à penser en permanence pour son marketing. Alors des fois, on a besoin de se le rappeler 🙂

  2. Merci pour cet article qui m’a bien fait sourire 😁😁😁!! J’aime beaucoup ta plume et tes conseils. Par contre dans le sens littéral du terme, écrire tous les 4 matins j’aimerais bien hihi. Belle journée ! 🙂

    1. Merci beaucoup Jade ! Ton commentaire me fait très plaisir 🙂 Haha ! Tu as raison ! Tous les 4 matins, c’est plutôt fréquent en fait 😀 Belle soirée à toi !

  3. Eh bien je vois que le gros point qui pêche chez moi c’est la confiance en moi ! Et du coup je n’ose pas envoyer des emails régulièrement….
    Bon, je me remets dès maintenant à développer cette confiance !!
    Merci à toi pour cet article très intéressant 🔥💖🧚‍♀️

    1. Je te rassure, je pense que tu n’es pas seule dans ce cas. Comme j’aime le dire : plus on fait, plus on prend confiance. Au pire, il se passe quoi ? Les désinscriptions ce n’est pas grave, c’est surtout la preuve que ces personnes n’étaient pas prêtes à acheter tes services / produits etc. Pas assez impliqués en tout cas. Cultive bien ta confiance 🙂 À bientôt !

  4. Merci beaucoup pour ton article…qui m’a attirée « à cause » de son titre (sûrement volontairement) provocateur !
    J’avoue que lorsque l’on tient un blog, ce n’est pas toujours évident de faire la part des choses. J’ai quelques lecteurs fidèles, de la première heure, mais j’ai un peu de mal à faire grandir mon bébé-blog…j’espère que ça viendra avec le temps car je suis vraiment passionnée par ce que je fais !

    1. Coucou ! Merci à toi pour ton commentaire ! Haha oui le titre était volontairement provoc (je plaide coupable 🙂 ). Si déjà tu as la passion tu tiens une bonne base. Je suis convaincue que l’authenticité et l’amour que l’on injecte dans les choses peut faire des merveilles. Bien sûr, ça ne suffit pas (c’est bien dommage) et on ne peut pas faire l’impasse sur quelques aspects techniques. Mais je suis sûre que le coeur reste le meilleur des curseurs. Je te souhaite d’arriver à atteindre ton objectif 🙂 À bientôt !

  5. Coucou ! Je découvre ton article et ton blog, par la même occasion, grâce à un groupe facebook et j’en suis ravie 😀 Je suis entièrement d’accord avec tout ce que tu mentionnes ici, surtout sur le fait que nous sommes responsable, que personne ne nous aimera et ne nous validera à notre place et puis que tout est lié aux projections que font les lecteurs. C’est tellement vrai mais pourtant si peu abordé comme sujet. Alors merci pour ta franchise et ton sens de l’humour. Je passerai un peu plus de temps ici dès que je le pourrai. 😀 A bientôt 🙂

    1. Hej Justine ! Mille mercis pour ce si gentil commentaire ! Je suis ravie que ça t’aie plu, que tu sois en phase avec ces idées ! En effet, la force de la projection me semble cruciale. Et finalement imbriquée à tellement de niveaux. C’est passionnant en fait ! 🙂 Tu es la bienvenue quand tu le souhaites 🙂 à très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

446 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez