Communication non-verbale : 3 étapes pour une posture alignée à son identité de marque
langage non verbal

Date

La communication non-verbale, mais qu’est-ce que c’est ? Il s’agit de tout ce qu’exprime ton corps, sans la parole ou l’écrit. La communication non-verbale peut passer par l’expression du visage, ta posture, ton attitude gestuelle, etc. Et elle est au moins aussi importante que ta communication orale ou écrite. Je pense que tu le sais déjà, mais au cas où tu en douterais : le corps ne ment pas ! Même quand tu penses être la meilleure des comédiennes, le visage ne peut pas véritablement feindre une émotion. Et si tu en doutes, files regarder la série Lie to me !

Aujourd’hui, je vais donc t’expliquer comment aligner ta communication non-verbale avec ton identité de marque. Pour que ton corps traduise exactement ta personnalité et ton message. Et oui, la communication n’est pas faite que de mots et de paroles.

La règle des 3V où les statistiques de la communication non-verbale

Le langage non verbal est étudié par la psychologie depuis longtemps car la discipline considère que le corps peut faire passer des messages plus forts que les mots. Dans le domaine, il existe une étude de référence. Même si elle est à prendre avec des pincettes, comme je te l’expliquerai juste après.

Vendre avec fluidité et communiquer avec aisance ?

Télécharge le workbook qui te détaille les 7 étapes à suivre pour libérer ta communication et vendre sans te dénaturer.

Cette étude a été menée en 1967, par le professeur Albert Mehrabian. Elle est souvent nommée la règle des 3 V.

Elle met en lumière que seulement 7% de notre communication serait verbale. Pour le reste, la répartition se ferait de la manière suivante :

  • 38% de communication vocale (intonation et son de la voix). Tu vois un peu l’importance de travailler sa voix, comme je te l’expliquais dans l’article/épisode « Communication orale : 5 conseils pour poser sa voix« 
  • 55% de com visuelle (expression du visage et mouvement du corps).

93% de notre communication serait donc non verbale.

Cela étant dit, il est important tout de même remettre un peu de contexte autour de ces chiffres si précis ! Le professeur Mehrabian lui-même a d’ailleurs souvent alerté sur l’utilisation abusive qui en était faite par les coachs et marketeurs en tout genre.

En effet, si on se penche sur l’étude, on se rend compte que le panel n’était constitué que de 10 personnes , qui étaient uniquement des femmes et selon un protocole qui peut être remis en question. Si tu veux tous les détails du protocole, je t’invite à lire en complément cet article.

L’importance de se connaître pour un langage non verbal adéquat

Même si ces chiffres sont discutables, cela n’enlève en rien que la communication non-verbale a un impact très important dans la manière dont nous interagissons avec les autres.

Tes gestes ta posture, l’expression du corps et du visage, ta tenue vestimentaire, ton maquillage, ta coiffure, sont autant de manifestations conscientes ou inconscientes de la manière dont tu te perçois et du message que tu souhaites renvoyer.

C’est la raison pour laquelle (alerte spoiler, je vais me répééééttterrrrr), se connaître d’abord soi-même, comprendre nos forces, nos faiblesses, notre message, notre pourquoi est la fondation de tout.

Ce qui compte plus que tout, c’est le coeur de ton message.

Et tu le sais au fond de toi. Si tu sais que tu es dans une période de doute et que tu dis que tout va bien. Ça ne sonne pas juste. Si tu crées un programme d’accompagnement par exemple, mais que tu n’es pas au clair avec toi-même, par manque de conviction ou de confiance, tu vas tenir un discours, mais ton corps dira autre chose. Et cela se ressent. Ton audience sentira ce manque d’alignement entre tes mots et ton corps.

Une expérience à la portée de tous

Tu as d’ailleurs déjà forcément vécu cette expérience ! Tu sais, quand tu vas dans une soirée et que tu discutes avec des personnes que tu ne connais pas. Je suis sûre qu’il t’est déjà arrivé de te sentir immédiatement bien avec quelqu’un, parfois avant même d’avoir parler. Il y a quelque chose dans l’attitude, le sourire, une sorte de rayonnement qui te fait te sentir en confiance.

À l’inverse, nous avons toutes vécues ce truc de défiance, ou d’a-priori ultra négatif sur quelqu’un en un simple regard. L’intonation, l’allure générale, une manière de se tenir, de regarder… et hop ! On n’a déjà plus envie d’aller se présenter.

En y réfléchissant bien, il est assez aisé de voir que le problème vient souvent plus du malaise de la personne que d’autre chose. Quelqu’un de mal à l’aise nous met mal à l’aise aussi. Et on a finalement rapidement un premier jugement, avant même d’avoir eu l’occasion de parler. Alors si ça le fait pour toi vis à vis des autres, tu imagines bien que l’inverse est vrai aussi. Et en business, ça ne nous arrange pas. Mieux vaut faire une bonne impression.

Ce genre de problématiques liées à la communication non verbale est exactement le genre de choses qui peut faire échouer un entretien d’embauche, un lancement, un rencard, etc.

Comment améliorer sa communication non verbale en 3 étapes

Tu me connais mon petit scarabée, je ne suis pas du genre à te filer une info et à te laisser comme ça, en plan, avec toutes tes questions !

Alors j’ai réuni pour toi 3 actions simples, efficaces et immédiatement applicables pour que tu puisses travailler ton langage non-verbal.

1.Retravailler ton pourquoi

Retravailler ton pourquoi et la définition de ton message est absolument essentiel pour être au clair avec toi-même et ce que tu souhaites partager.

Pour cela, je t’invite à voyager dans ton parcours pour identifier tous les moments qui t’ont amenés jusqu’à la création de ta nouvelle activité. Ce qui a été impactant, les moments où tu t’es sentie forte, ceux où tu as ressenti des blocages. Tu peux aussi t’interroger sur les besoins personnels que cela est venu combler.

Le message est la clé. La stratégie est ce qui vient en dernier, tu n’as pas besoin de t’en soucier tant que tu n’as pas défini pertinemment ce que tu fait, pourquoi tu le fais et pour qui. Cela fait d’ailleurs partie de ce que nous travaillons en profondeur dans Haut et Fort, mon programme d’accompagnement unique en ce genre qui allie exploration de soi, storytelling, théâtre et stratégie pour t’amener à affirmer pleinement ton identité de marque.

Tu as peut-être déjà entendu parler de la méthode KISS en copywriting. Ce sont les initiales pour keep it simple stupid.

L’idée est de simplifier au maximum ton discours.

Plus c’est simple, plus c’est mémorable.

Quand ton message est clair, il parle immédiatement aux bonnes personnes et donne envie d’aller plus loin.

2.Te filmer pour observer ton attitude

Bah oui, c’est vrai ça ! Comment savoir vraiment comment tu te comportes corporellement, si tu ne peux pas le voir de tes yeux ?

Je me souviens qu’un vieil ami m’avait dit un jour que j’étais très drôle quand je parlais, car j’avais beaucoup de mimiques. Sincèrement, je ne le croyais pas du tout ! Je me disais qu’il exagérait. Et puis un jour, en me filmant pour Dis le tout haut, je me suis rendue compte qu’il avait raison et j’ai halluciné !

Cela m’a permis d’ajuster car certains tiques ou gestes cachés étaient clairement des manifestations de stress inutiles.

L’exercice n’est pas toujours simple mais il va vraiment te permettre de voir les choses clairement !

3.T’entraîner à parler de ton offre à voix haute

Alors oui, tu vas parler et donc utiliser le langage oral mais les 2 sont évidemment connectés ! S’entraîner à parler de son offre et de son business permet de simplifier son message. Et le dire à voix haute aide à sentir la fluidité du discours.

C’est un peu comme un tamis. On enlève tout le superflu. Parce que, comme je te le disais dans l’épisode sur l’identité de marque, on ne peut pas tout dire. Pas d’un coup. Alors on simplifie le message. On le synthétise.

Une fois que ça sera fait, filme toi à nouveau et recommence ton pitch. Tu verras que ton langage corporel aura déjà changé. Et plus ça ira, plus tu évolueras. Tu te sentiras de plus en plus à l’aise, tu auras moins de gestes cachés et moins de stress également. Tout ça parce que tu seras beaucoup plus au clair sur ce que tu fais ta manière d’en parler.

Alors bien sûr mon petit scarabée, tout ne va pas s’aligner d’un coup. Mais progressivement, à force d’entraînement, ça va se fluidifier. Et je suis sûre que si tu y penses bien, toutes pes personnes en qui tu as confiance, sont des personnes qui ont de l’aplomb et ont l’air sûres d’elles. Même si elles ne le sont pas nécéssairement pour tout d’ailleurs. Mais elles sont sûres de ce qu’elles peuvent t’apporter pour la problématique qui t’amène à les suivre. Et c’est assez logique. Imagine un psy hyper mal à l’aise, qui se tortille les mains, transpire, n’a pas l’air bien sûr de ce qu’il te dit… Tu ne dépasserais pas la première séance !

Ce que tu dois garder en tête c’est que ça se travaille ! Tu ne dois surtout pas te dire je suis introvertie, je n’ai pas confiance en moi alors je n’y arriverai jamais. Pas du tout. Je suis comme toi et ça ne m’empêche pas de mener mon entreprise d’une main de fer et de parler avec aisance de mon travail. Il y a une manière de travailler cela pour améliorer ta posture et ta confiance. Et c’est exactement ce que je compte t’apporter avec Haut et Fort.

En attendant, si tu as envie de commencer à te mettre au travail et cela de manière 100% gratuite, je t’invite à me rejoindre du 11 au 15 octobre pour l’atelier Unique et authentique. Pendant 5 jours, nous allons nous retrouver pour travailler sur ton identité de marque et ta petite personnal touch qui change tout ! Pour réserver ta place dès maintenant, rendez-vous par ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi
articles