Comment devenir rédacteur web freelance ?

La rédaction web fait partie des métiers du web en plein essor. Le monde du digital draine avec lui de nouveaux savoir-faire et la rédaction de contenus y a toute sa place. L’intérêt des entreprises pour le référencement naturel les pousse à investir de plus en plus dans des textes qualitatifs et optimisés pour les moteurs de recherche. Grâce à cela, il devient possible pour des travailleurs indépendants de gagner leur vie convenablement.

Tu es étudiante en fin d’étude, voyageuse ou expatriée, maman en congé parental au bord du burn out (ou pas), tout simplement tu veux te reconvertir et tu aimes écrire. Et si tu devenais rédactrice web freelance.

Mais par où commencer ? Écrire pour le web ne s’improvise pas et comporte son lot d’exigences et de contraintes. Afin d’y voir plus clair et de te mettre le pied à l’étrier, voici un guide pratique et complet pour t’aider à débuter dans la rédaction web.

Les 8 commandements du rédacteur web (les qualités top moumoute quoi)

Devenir rédacteur web freelance, d’accord ? Mais pas n’importe comment. S’orienter vers ce métier demande de nombreuses qualités. Il est important d’en avoir pleinement conscience avant même de chercher à se former.

  • Le français tu maîtriseras

J’avais un ami au lycée qui un jour m’a laissé un message en s’excusant de m’avoir blessée. « Je suis désolé de t’avoir fait de la peine, ce n’était vraiment pas mon cas ». Hum, mon intention tu veux dire ? Sans aller aussi loin, notre splendide mais complexe langue ne doit pas avoir de secrets pour toi.

Il est possible de travailler et de s’exercer au français grâce au Projet Voltaire mais cela est néanmoins payant. D’autres sites gratuits existent comme Ortholud.

Apprends à écrire des mails captivants !

Une leçon par jour. Pendant 7 jours. Pour passionner tes abonnés sans te dénaturer et fluidifier tes ventes.

Tu pourras bien sûr toujours t’aider d’outils pour mettre en évidence certaines fautes comme les traitements de texte ou les correcteurs d’orthographe. Scribens est particulièrement répandu chez les rédacteurs. Mais un savoir qui t’appartient n’aura pas son pareil.

  • La rédaction SEO tu comprendras

Le SEO mais késako ? Mais si je t’en ai déjà parlé dans l’article « Comment changer de vie ». Le search engine optimization fait référence aux techniques nécessaires à la production de contenus appréciés des moteurs de recherche. Et bien sûr, je te le donne en mille, le Big boss, Dieu tout puissant en la matière, c’est Google évidemment !

Comprendre le fonctionnement du SEO et en maîtriser les bases sera vital pour percer dans ce métier. Ne nous y trompons pas, peu de clients recherchent un style littéraire. Le web rédacteur intervient principalement au cœur d’une stratégie marketing dont le but est d’être plus visible sur les moteurs de recherche, pour mieux convertir les prospects.

Pour apprendre les bases du SEO tu peux consulter différents sites internet, il suffit de Googler « apprendre les bases du SEO ». Si tu aimes le papier, je te suggère de commander la Bible en la matière, rédigée par un des plus grands référenceurs français :

  • Une organisation drastique tu auras

Travailler depuis chez soi est déjà chose compliquée. Mais devoir en plus démarcher, gérer plusieurs commandes à la fois aux deadline variées. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Hors sujet ? Ok Oncle Ben. Il n’empêche qu’il ne peut y avoir de réussite sans beaucoup d’organisation. De nombreux outils et méthodes pourront t’aider dans cette noble mission. Je t’en parlerai très bientôt.

  • Beaucoup de recul il te faudra

En tant que freelance, tu vas être en première ligne. Si tu rends un texte qui ne convient pas, personne ne viendra faire tampon entre le client et toi (ou éventuellement si tu travailles avec des agences, et encore). Il est crucial de se renforcer et de prendre du recul pour ne pas se sentir attaquée personnellement à chaque reprise ou remarque. La création de contenu reste un travail, un projet qui se construit.

Parfois tout est merveilleux et passe comme une lettre à la poste, d’autres fois le parcours est plus chaotique. Il se peut également que tu rencontres une panne d’inspiration, qu’un client ne sache pas exactement ce qu’il veut, etc. C’est la vie ! Ne te décourage pas et plus important encore : garde ton sang froid. Défoule toi plutôt avec les copines sur le groupe Facebook : « Trouver sa voie, les filles qui parlent tout haut ». Tu es à la tête de ton activité freelance, tu n’as pas le luxe de te faire des ennemis, encore une fois, au départ. La meilleure arme est de rester polie et irréprochable.

  • Te tenir informée des évolutions tu devras

La rédaction web, en tant que métier du digital, avance avec son temps. Google change son algorithme et c’est toute la profession qui est en ébullition ! Le SEO n’a rien d’une science exacte et il est essentiel de se tenir informée des tendances pour s’adapter aux nouvelles bonnes pratiques.

Comment se former à la rédaction web ?

Peut-on devenir rédacteur web sans diplôme ? La réponse est oui. Avec quelques nuances tout de même. Alors oui, enfin l’heure est venue où être un autodidacte devient possible. En France tout particulièrement, où le diplôme fait autant foi que le cachet de la poste, il est difficile voire impossible de retomber sur ses pattes après une mauvaise orientation (ou juste de décider de changer de vie, après tout on fait bien ce qu’on veut non ?). Mais tout ça, c’est fini ! (Ou presque).

Il est tout à fait possible de devenir rédacteur web sans passer par une formation. À condition bien sûr de réunir toutes les qualités précédemment énoncées et de s’entraîner beaucoup. La rédaction web n’est pas forcément naturelle. Elle demande de la concision, de la simplification. Tu liras souvent des briefs mentionnant « pas de texte littéraire ». Les mêmes termes reviennent souvent, parce que « c’est bon pour le SEO ». Mais à force d’écrire, tu prendras le pli et commenceras à rédiger de plus en plus rapidement, tout en libérant ton style.

Trouver une formation de rédacteur web

Plusieurs parcours sont possibles si tu souhaites suivre une formation. Le gouvernement recense toutes les structures de formation permettant d’apprendre le métier de rédacteur web sur ce site.

Mais si je ne devais en conseiller qu’une, ce serait sans hésiter celle de Lucie du site Formation Rédaction Web. Les retours des élèves dithyrambiques ainsi que la qualité de son travail suffisent à prouver sa valeur et son sérieux.

Pour découvrir son programme de formation Liberté, idéal pour les budgets limités et les personnes qui veulent se former à leur rythme, je t’invite à consulter sa page !

Formation Liberté, par Lucie Rondelet

(lien affilié, si tu t’inscris en passant par lui, je toucherai une petite commission qui m’aidera à faire vivre le site).

Ouvrages pour l’auto-apprentissage

Pour t’accompagner dans ton apprentissage tu peux te procurer les livres suivants :

Écrire pour le web : la boîte à outils » target= »_blank » rel= »noreferrer noopener » aria-label= » (s’ouvre dans un nouvel onglet) »>Écrire pour le web la boîte à outils, de Muriel Gani

Tu peux également te reporter à l’ouvrage d’Olivier Andrieux évoqué précédemment.

S’entraîner à la rédaction web et trouver des missions

Afin de t’entraîner à l’écriture pour le web, tu peux procéder de différentes manières.

Écrire des textes pour se créer un portofolio

Rien ne t’empêche d’écrire des textes pour toi même.  En te fixant des objectifs. Te passer commande somme toute. Trois bénéfices à cela :

  • Pas de pression puisque pas de client
  • Tu peux prendre tout le le temps dont tu as besoin
  • Tu pourras te constituer un portofolio

Ce dernier point est important, il te permettra de mettre en valeur ton travail auprès de clients potentiels, lorsqu’ils te contacteront ou que tu les démarcheras.

Écrire sur des plateformes de rédaction

comment devenir rédacteur web ?

Les plateformes font couler beaucoup d’encre (ou plutôt taper beaucoup de touches). #HumourDigital

Accusées de brader le travail des rédacteurs en proposant des missions à bas prix, elles sont néanmoins un véritable tremplin et un excellent terrain d’entraînement.

Certaines d’entre elles comme TextBroker ne demandent pas de numéro de Siret à l’inscription. Tu peux donc prendre des commandes et attendre d’être en règle avant de retirer tes gains. Pour les autres, tu auras besoin d’un statut juridique.

Rédiger des articles invités

De nombreux sites ont besoin de collaborateurs bénévoles ou de contenus pour enrichir leurs pages. Un sujet te passionne ou tu as une idée particulière ? Tout simplement, tu veux t’exercer ! N’hésite pas à contacter les sites et les blogueurs que tu apprécies pour leur proposer de leur rédiger un texte. En échange, demande leur de pouvoir utiliser le lien dans ton portofolio. C’est gagnant gagnant ! Et si tu te poses la question : je considère toutes les propositions donc n’hésite pas à me faire signe 🙂

Les évaluations, un bon moyen de connaître son niveau

La plupart des plateformes de rédaction exigent de passer un test avant de valider le profil. Il permet notamment de juger de ta maîtrise de la langue, ainsi que de tes connaissances en SEO et en écriture pour le web de manière générale (balises, titres, sémantique etc.). Vois cela comme un curseur de ton niveau. Tu pourras par la suite demander à être réévaluée si tu penses avoir progressé.

Trouver des missions

Les plateformes ont un autre avantage : trouver des missions plus facilement. Sur certaines plateformes comme Rédacteur, tu devras postuler aux annonces. Pas facile au démarrage de décrocher une mission sans avoir de références. Mais à force de persévérance tu vas y arriver. L’avantage par la suite, c’est que des clients pourront choisir de t’attribuer directement un texte s’ils sont satisfaits de ton travail. En plus l’équipe est super sympa.

D’autres, comme Scribeur ou TextBroker mettent à disposition des commandes. Dans ce cas là c’est la loi du premier arrivé premier servi.

Enfin des sites comme Malt ou 404 works te permettent simplement de créer un profil et d’entrer en relation avec des clients potentiels. Sur 404 tu pourras postuler à certaines annonces (d’autres sont réservées en priorité aux membres premium). Sur Malt par contre, ce sont les clients qui viennent à toi. Il faudra donc avoir un profil très attractif et des recommandations pour se démarquer.

Démarcher pour obtenir de nouveaux contrats

Armée de ton portofolio, de ton site pro ou de quelques liens vers certains textes déjà écrits, tu pourras également démarcher des entreprises qui te semblent avoir besoin de contenus. Je consacrerai dans quelque temps un article sur le sujet car la question est vaste. Soulignons tout de même que le démarchage ne peut être payant qu’avec des références sérieuses.

Quel statut juridique pour devenir rédacteur web freelance ?

Micro-entreprise

Si tu n’as pas prévu d’exercer en agence ou que tu es encore salariée, la solution la plus simple et rapide est la micro-entreprise.  Ce statut peut se créer en quelques clics sur internet. Les avantages principaux sont :

  • Le micro-entrepreneur n’est pas assujetti à la TVA
  • La micro-entreprise est cumulable avec un emploi salarié ou un statut de chercheur d’emploi
  • Il n’y a pas de charges la première année en dehors de celles payées sur le chiffre d’affaire. Cela signifie que si tu gagnes 0 euros, tu ne paieras pas de charge. Au terme de la première année d’exercice tu devras par contre t’acquitter de la CFE. La montant sera calculé seront un barème relatif à tes revenus.

Les inconvénients du statut :

  • Tu ne pourras pas embaucher dans le cas où ton activité décollerait ni te défrayer
  • Tu ne cotises pas pour le chômage

Portage salarial

Si tu crains de sauter directement dans le grand bain de l’entrepreneuriat, tu peux également te tourner vers une société de portage salarial. Ce système offre l’opportunité de travailler en tant qu’indépendant tout en gardant une certaine sécurité. Le portage salarial permet de :

  • Garder la couverture du régime général de la sécurité sociale
  • Cotiser à l’assurance chômage
  • D’être accompagné et conseillé
  • De bénéficier du réseau de sa société de portage

Bien sûr tout cela a un coût. Il n’est pas possible de donner une fourchette, chaque société pratiquant des tarifs différents mais cet aspect doit être pris en compte avant de s’orienter vers cette solution.

Voici donc quelques clés pour t’aider à te lancer dans la rédaction web en freelance. J’espère que cela t’aidera et que tu t’épanouiras dans ce merveilleux métier. N’hésite pas à partager ton expérience ou tes questions en commentaire.

Articles liés

11 idées de travail à domicile sur internet

Un an d’entrepreneuriat : le bilan

De mère au foyer à entrepreneuse épanouie en 6 mois

Je déteste mon travail : on fait comment ?

5 conseils pour être productive

Charlène

100 idées à la seconde, de la musique dans la tête, de la passion dans le sang. Expat, maman, multipot, web entrepreneuse je crois que la vie n'est faite que de nouvelles chances et je compte bien te le prouver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

234 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez