éviter le burn out

7 astuces pour un burn out réussi

Ok je l’avoue. J’ai frôlé le burn out. Maternel, professionnel, on peut surtout appeler ça un craquage dans les règles. Ce matin de trop, où plus rien ne va. Où tu cries démesurément sur tes enfants, où tu maudis ton mec. Où tu prends ta voiture et que tu l’exploses contre le portail de ta maison. Oui oui.

C’est malin un burn out, ça arrive sans crier gare. Tu crois être en maîtrise et bim. Finis. Ton corps ne veut même plus te porter. Tu dis fuck à tes clients, t’appelles l’homme au secours et tu t’effondres dans ton canap en t’endormant instantanément. Alors si toi aussi, tu rêves de craquer nerveusement, suis bien mes conseils, je t’explique tout !

Fouette toi avec ta culpabilité

Femme qui travaille, femme au foyer, ou les deux. #BurgerQuizz 

Peu importe. Le symptôme est le même. Tu n’en feras jamais assez. Et si tu crois que le problème vient d’ailleurs, que c’est la faute de ton mari absent, de tes enfants turbulents, de ce monde injuste qui t’as mise sur des talons (alors que ça fait mal bon sang !!!!) : c’est faux ! La seule responsable c’est toi. Oui oui, toi. Comment je le sais ? Parce que je suis pareille pardi !

Perfectionniste, jamais satisfaite. De toute façon les autres sont toujours mieux. Un jour j’ai même poussé le vice en prononçant cette phrase :

« J’en ai marre, je suis la seule fille au monde qui transpire ».

Moi-même

Bah oui, damn you glandes sébacées !

Ô cette maman gâteau qui s’occupe tellement bien de ses enfants. Ils font des super activités, ils sont toujours bien coiffés et en plus ils ne se salissent pas. Même quand ils mangent du chocolat. Ah non ils n’en mangent pas ils sont vegan. Forcément la graine de chia ça tâche moins. (Je vous aime quand même va !)

Elle ressemble à ça…

…Quand toi tu fais ça

Bref, ça fait 1000 ans que tu n’as plus fait de cookies pour tes enfants, tu sers des pâtes jambon tous les soirs, ton vernis des doigts de pied date de cet été et on est en décembre (ça sent le vécu hein ! 🙂 ). À un moment il faut peut être se poser des questions…

Plonge dans le travail

« Je n’ai pas le temps, j’ai trop de travail ». Mais marche aussi pour les mamans au foyer : « Je dois laver, repasser. Le frigo est vide. J’ai payé la cantine ? Je vais quand même pas faire une sieste, je travaille pas (méga lol) ». Alerte, c’est le début de la fin. Bah oui, après tout, pourquoi ne pas accepter encore un peu de charge ? Salariées comme business girl, on se sent bête de dire non, non ? (Et là vous allez pensez oui, logique).

Alors on accepte la commande de dernière minute, le bouclage de dossier tard le soir. Juste avant de craquer, j’avais un rythme intenable. Avec 5 journées en 24H. J’étais une maman, une business girl, une femme de ménage, une amante et même un chauffeur Uber qui sillonnait la ville chaque jour pour récupérer les enfants. En fait je suis encore un VTC. Ça n’a pas changé. Et quelque chose me dit que je ne suis pas seule dans ce cas.

Fais tout ce que tu n’aimes pas

Pourquoi tu kifferais la vie hein ? Le bonheur c’est du charlatanisme. La seule vérité c’est souffrir, endurer tout ce qu’on déteste, en attendant la paye à la fin du mois et des jours meilleurs . Mais si tu sais bien voyons ! Les RTT, la semaine de vacances des enfants chez les grands-parents, la retraite, le paradis, tout ça quoi. Toutes ces promesses « d’un jour peut-être ». Je t’ai déjà dit que ça n’irait pas mieux demain ?  

Reste bien seule dans ton coin

L’amitié, le fun, le partage, c’est surfait. Pour un burn out au petits oignons n’hésite pas à t’isoler. Remets à plus tard ce café avec tes copines. N’organise aucun week-end qui pourrait te détendre un peu. N’appelle même pas ta mère, ta soeur ou tes potes. Parce que le temps, le temps, le temps. « Mais qu’est-ce que le temps ? » Comme dirait le lapin fou d’Alice au pays des merveilles. Oublie même de te maquiller un matin. On n’est plus à ça près hein.

Être seul c’est la clé du bonheur. C’est pas la conclusion à laquelle il aboutit le gars d’Into the Wild ?

« Hapiness is only real when shared »

Into the Wild

… Ah non, en fait non.

Ne te repose pas

Tout ce temps perdu à dormir alors que tu pourrais faire autre chose, quel gâchis. Pssst! Écoute bien ! Tu veux que je te donne mon secret ? Voici la recette ultime pour craquer comme il faut.

  • Se coucher tard
  • Penser à plein de choses stressantes
  • Mieux ! Penser à tout ce qu’on voulait faire mais qu’on n’a pas eu le temps d’accomplir
  • Terminer sa journée en se sentant nulle et dépassée

2 heures de sommeil cauchemardesque plus tard… c’est prêt !

Dis oui à tout

Voilà le topo : dis oui tu verras après comment tu t’organises. Fais comme si tu disposais d’un temps infini, que les journées duraient 72 heures et que ça n’était pas un problème. Dire non ça craint. Après tu vas perdre des clients, ou on va te sortir que tu es la pire maman du monde. Et ton boss va te haïr jusqu’à sa mort. Ouais t’as raison c’est pas possible. Mieux vaut péter un câble.

N’en parle à personne

« Allez les pisseuses, elles vont pas chialer en plus ! » « Qu’est-ce que t’as, t’as tes règles ? » Oui forcément, il ne faut pas s’étonner si parfois, on n’a pas trop envie de parler. Et côté nana, on peut être de vraies garces. À coup de jalousie ou de « petite joueuse, moi j’élève 4 gosses, je parle 6 langues, je suis championne de ski, de pâtisserie et je dirige une boîte de vêtements éthiques import export depuis le Brésil ». Ok, pardon, j’ai pas le droit de me plaindre si toi tu peux gérer tout ça !

MAIS SIIIIII !! Bon sang ! Bien sûr que tu peux. On sait toutes ce que fait une cocotte minute à qui on n’enlève pas le bouchon. Elle le fait péter toute seule ! Et on n’a pas envie que ça arrive. Vraiment ! Alors parle de tes problèmes, de ta fatigue, de tout. Parle avec tes amis les plus proches, autour d’un café, ou sur le groupe « Trouver sa voie : les filles qui parlent tout haut », fait couler un bain et souffle un bon coup. Et vernis-moi ces doigts de pied nom de Zeus !

Articles liés

Non, ça n’ira pas mieux demain

Comment changer de vie : le web à la rescousse

9 signes que tu es multipotentielle

De mère au foyer à entrepreneuse épanouie en 6 mois

Je déteste mon travail : on fait comment ?

5 conseils pour être productive

Charlène

100 idées à la seconde, de la musique dans la tête, de la passion dans le sang. Expat, maman, multipot, web entrepreneuse je crois que la vie n'est faite que de nouvelles chances et je compte bien te le prouver !

2 Commentaires

  1. Merci pour cet article. J’adore le ton que tu utilises et sincèrement cet article fait énormément de bien. Merci encore!

    1. Merci à toi ! Ça me fait chaud au coeur de lire tes mots car le sujet n’est pas simple mais il me semble très important d’en parler. Le dérapage peut su vite arriver ! Merci à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez